Micro-entrepreneur, comment faire sa déclaration complémentaire d’impôt ?
Fiscalité

Micro-entrepreneur, comment faire sa déclaration complémentaire d’impôt ?

Les pouvoirs publics viennent de communiquer les dates pour la déclaration d’impôt 2018. Vous avez jusqu’au 17 Mai 2018 pour déposer votre déclaration papier, ou jusqu’au 22 Mai 2018 si vous souhaitez passer par la plateforme internet (ATTENTION : la date limite dépend de votre département de résidence).
Le formulaire pour l’année 2018 sera disponible à partir de fin avril.
Micro-entrepreneur, la déclaration de vos revenus peut vite devenir un casse-tête. Voici un petit tour d’horizon pour vous aider :

Quel formulaire faut-il remplir ?

 

Vous devez joindre en annexe à votre déclaration de revenus un deuxième formulaire, le 2042 complémentaire des revenus des professions non-salariées (2042-C-PRO).
La première partie du formulaire vous permet de renseigner les informations concernant votre activité (nom et adresse d’exploitation, N° Siret, nature des revenus).
La suite vous permet de déclarer toutes sources de revenus annexes au revenu que vous percevez en étant salarié(e). De nombreuses rubriques sont présentes, couvrant les possibilités de revenus professionnels non-salariés. L’objet de cet article ne va traiter que de celles en lien direct avec le statut de micro-entrepreneur.

Quelles rubriques concernent le régime micro-entrepreneur ?

 

Si vous êtes sous le régime fiscal « normal » (ou micro BIC), vous devez remplir la rubrique numéro n°3, Revenus Industriels et Commerciaux Professionnels, et la sous-rubrique Régime BIC.
Vous devez mentionner ici la durée de l’exercice sur l’année, les revenus nets exonérés, vos plus ou moins-values et enfin vos revenus imposables. Pour ces derniers, notez qu’il s’agit de votre chiffre d’affaire brut, que vous devez reporter en fonction de la nature de votre activité :
– « Ventes de marchandises et assimilées »
– « Prestations de services et locations meublées »
Par exemple, un micro-entrepreneur qui vend ses services informatiques n’aura que la ligne « Prestations de services et locations meublées » à remplir pour faire part de ses revenus imposables.

Avez-vous opté pour le versement fiscal libératoire ?

 

Si vous avez opté pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu, vous devez remplir la rubrique n°1 qui y est consacrée et portant le même nom.

Cette option peut se demander auprès de l’URSSAF sous certaines conditions dont la principale est le revenu fiscal de référence sur l’année N-2, qui ne doit pas dépasser un certain seuil selon votre situation. Par exemple, pour une personne seule le seuil est à 26 818€ sur l’année 2016 pour la déclaration 2018, contre 53 636€ pour un couple ou 80 454€ pour un couple avec deux enfants.

Cette option vous permet de payer votre impôt en fonction de votre quotient familial et au fur et à mesure de l’encaissement de votre chiffre d’affaire.

Même si l’impôt est prélevé directement, vous devez remplir le formulaire 2042-C-PRO, mais ne le paierez pas deux fois. Les informations inscrites serviront pour le calcul du revenu fiscal de référence et les autres taux d’impositions pour les revenus du foyer.
Il vous faut donc remplir dans cette rubrique les lignes correspondantes à la nature de votre activité.

Mes revenus sur l’année 2017 sont égaux à 0€, faut-il les déclarer ?

 

Si vous n’avez perçu aucun revenu sur l’année 2017 lié à votre statut d’auto-entrepreneur/micro-entrepreneur, il est tout de même obligatoire de faire la déclaration.

Faut-il remplir d’autres rubriques ?

 

Une fois la rubrique n°1 ou 3 remplie, vous avez à renseigner dans l’avant-dernière rubrique, « Revenus à imposer aux prélèvements sociaux », vos revenus nets. Par exemple, le micro-entrepreneur dont le chiffre d’affaire annuel est de 6000€ en vendant ses services informatiques devra noter sur la ligne de ses revenus nets 3000€, bénéficiant d’un taux d’abattement de 50% (taux d’abattement pour la prestation de services de nature industrielle et commerciale).
Enfin, la dernière rubrique, « Réductions et crédits d’impôt », est aussi à remplir. Bien souvent en notifiant que vous êtes seul(e) à exploiter votre activité (« nombre d’exploitants » = 1).

N’oubliez pas de signer le formulaire avant de le mettre en annexe de votre déclaration d’impôt, la zone dédiée est à la fin de la première page et non de la dernière !

Leave your thought here